1 517 484 visites 7 visiteurs

Le SC Selongey a pris ses quartiers en Guyane

10 novembre 2016 - 10:29

Les Selongéens sont arrivés en Guyane mardi après-midi. À 7 000 kilomètres de Paris, ils profitent de leur séjour dans l’hémisphère sud, tout en préparant très sérieusement leur match de samedi soir à Cayenne.

Pendant que certains ont sorti les gants, les bonnets, les doudounes et les écharpes, d’autres se sont réapproprié les bermudas et les tee-shirts. De l’autre côté de l’Atlantique, les joueurs du SC Selongey vivent une parenthèse enchantée. Celle d’un voyage entre potes sur le continent sud-américain, avec le beau temps en prime. Lors de leurs conversations avec leurs familles et amis restés en métropole, ils se sont probablement gaussés de la pluie et des quelques tout petits degrés qui jalonnent les journées en Côte-d’Or ces dernières heures. « Il fait beau et chaud, à peu près 32 °C. L’air est moite et il fait très lourd », décrit l’entraîneur du SCS, Sébastien Evain, depuis Cayenne.

Pour rester dans le lexique vestimentaire et météorologique, les Selongéens ont aussi emmené leurs maillots de bain. Non pas pour aller faire quelques longueurs dans une piscine municipale, mais pour se baigner dans un océan à 28 °C. « On s’est aussi baigné dans la piscine et on a fait des balades sur la plage », explique encore Sébastien Evain. « Le paysage est un peu antillais, avec de belles maisons coloniales, d’autres en tôle. La mer est un peu sombre, ce ne sont pas des plages paradisiaques », poursuit-il.

Le match d’abord

Mais les Selongéens sont surtout venus en Guyane pour disputer un 7e tour de coupe de France, contre le Geldar de Kourou ce samedi (17 heures, 21 heures en métropole). « C’est comme un stage professionnel pour nous. On ne veut pas se disperser avant le match. Après, on se délocalisera peut-être un peu plus pour profiter d’être ici », dévoile Sébastien Evain. « On leur a martelé que c’était une chance unique d’être là. On a pour objectif d’aller au 8e tour. On sent une grosse attente de la Guyane sur ce match et une envie de qualification de leur équipe. Ça va être une ambiance particulière. » Ce mercredi et ce jeudi, le SCS effectue ses séances sur un terrain synthétique. Avant de découvrir le Stade Georges-Chaumet, d’une capacité de 7 000 places.

Commentaires

TOURNOI FUTSAL