1 282 563 visites 8 visiteurs

Zoom sur Xavier PIRODDI

 Nouveau président de la section foot du SC Selongey, Xavier Piroddi a répondu à quelques questions pour faire plus connaissance  et donner son point de vue sur l'avenir du club 

1: Ta présentation , ton parcours jusqu'à maintenant ? (joueur ,éducateur, entraîneur, vie....)

Né en 1971 à BAR SUR AUBE, nous débarquerons au nord de la haute Marne 7 ans plus tard où je n’avais rien d’autre à faire que du sport ! Au collège j’intègre une section sport étude foot et athlétisme (mais nous étions loin d’avoir les infrastructures que nous avons à SELONGEY , ni même les personnes compétentes à notre formation), le week-end je jouais dans un petit club, à BREUVANNES EN BASSIGNY (52) jusqu’en sénior, avant d’arriver dans un autre petit club IS EN BASSIGNY (52) où nous étions une bande de copains.

Après le collège j’ai intégré le lycée agricole de FAYL BILLOT pour des études d’horticulture, pépiniériste, création et entretien d’espaces verts et j’ai mis un peu le sport entre parenthèses, surtout après un accident survenu en 1986 où je me suis retrouvé avec 3 tendons de sectionnés à la jambe et deux tendons à la main, bref, convalescence et rééducation 18 mois. 

Le sport je l’ai repris intensivement en 1989 lorsque j’ai fait mon service militaire à MOURMELON (51). Mes capacités physiques de l’époque m’ont permis d’intégrer un peloton de sportif où nous faisions beaucoup d’endurance, cross inter-régiment, course sur piste et quelquefois du foot.

C’est en 1991 que je suis arrivé en Côte d’Or pour le travail (SAPRR) où j’ai fait connaissance d’un autre club où régnait une ambiance de solidarité et convivialité, c’était VERONNES ! je n’y ai joué qu’un an, mais j’ai passé de très bons moments, et j’ai appris à connaître la région.

Si je n’y ai joué qu’un an, c’est parce qu’un jour un petit gars avec les cheveux tout blancs est venu taper à ma porte pour me recruter, c’était Daniel Vieillard, d’où ma venue à SELONGEY que je n’ai jamais quitté depuis !

Mon parcours professionnel, après la SAPRR, j’ai été salarié dans l’entreprise de Mr PAUFFARD JEAN CHARLES à CHAZEUIL jusqu’en 2006, date à laquelle j’ai repris une partie de l’entreprise, création et entretien d’espaces verts.

> > > > > meilleur souvenir .......

Mon meilleur souvenir ne fut pas sur le terrain mais en tant que supporter, lors du 32ème de finale de la coupe de France face à l'équipe du Mans, un moment de communion et d'émotion qui porte le SCS au sommet de ce qu'il a pu vivre jusqu'à aujourd'hui, en espérant que ce ne fut pas la dernière fois et que nous connaîtrons d'autres aventures qui nous ferons vibrer de nouveau !

> > > > >  

 2: ton rôle actuel au club ,tes missions...

 

Mon rôle au club est d'apporter ma contribution en temps de travail, pour la planification et l’organisation de manifestations, pour les prises de décisions, qu’elles soient financières, sportives et puis aussi en terme de relationnel, continuer de donner une image positive du SCS comme étant un club ambitieux où règne l’esprit de compétition mais aussi un esprit d’équipe, convivialité, solidarité, dévouement, tout ce qui fait que les gens y viennent et y restent parce qu’ils se sentent bien. Chacun fait son travail, sportifs, coachs, dirigeants, bénévoles et  le tout forme une seule et unique équipe le SCS.

 

3:ton avis sur  la saison prochaine  ?

La saison prochaine doit être la saison du retour en CFA2. Je pense que le recrutement a été fait dans ce sens, c’est un beau projet qui est en train de se dessiner  mais sans perdre de vue l’aspect financier. Tout ne sera pas permis car l’objectif premier est  de rétablir l’équilibre financier sur le bilan de la saison 2013/2014 afin de ne plus taper dans les réserves qui s’amenuisent.

Ne perdons pas non plus de vue l’incorporation des jeunes qui nous ont prouvé précédemment qu’ils ont du talent et que nous devons leur faire confiance et  les aider à passer le cap pour jouer à un haut niveau en équipe sénior, tel est le projet de Benjamin sur lequel nous devons nous appuyer.

Pour mon opinion personnelle, je pense qu’il serait bon de faire remonter l’équipe C en ligue, car à mon avis il est plus difficile de jouer en district (sur des mauvais terrains pour la plupart du temps), qu’en ligue.

Concernant l’équipe B le maintien doit être impérativement assuré, voire même, si les joueurs et les résultats le permettent, pourquoi pas la montée !

> > > > >  

 4 un mot sur le club ,dans son ensemble

Le SCS est unique, il dispose d’un cadre de vie et des infrastructures exceptionnelles (pour une ville de 2500 habitants) qui, je pense, font sa renommée  et surtout des envieux.

Comme je le disais précédemment, ce sont les gens qui participent et qui contribuent à son fonctionnement qui font ce qu’il est aujourd’hui, une machine sportive bien huilée où chacun passe du bon temps, et trouve un sens aux mots sportivité, amitié, solidarité, convivialité, que ce soit joueurs, dirigeants, bénévoles, supporters…

En fait le SCS est une grande famille où chacun apporte un peu de soi  et cela me plaît. J’espère seulement que nous saurons être à la hauteur afin d’assurer une certaine pérennité au club pour que les gens qui l’ont fondé et ceux qui ont fait ce qu’il est devenu aujourd’hui, soient fiers de ce qu’il deviendra.

 

PROCHAINES RENCONTRES À DOMICILE